Bonjour Joli Monde ! 

J’ai le plaisir de vous retrouver aujourd’hui pour mon deuxième speedbooking. Je vous présente aujourd’hui le livre suivant, L’homme qui voulait être heureux, de Laurent Gounelle. Ce livre est paru en avril 2010 aux éditions Pocket.

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…
Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas… heureux.
Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaitre mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la déocuverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.

Mon avis

Ainsi, L’homme qui voulait être heureux est une sorte de chemin spirituel qui pousse le lecteur à se questionner sur deux choses principales.

Premièrement, l’importance des croyances que l’on nous inculte dès le plus jeune âge et qui, en quelque sorte, régissent notre vie et conditionnent notre façon d’être au quotidien.

Deuxièmement, l’importance des choix et surtout la certitude qu’il y a toujours un choix. Bon, mauvais, réalisable ou non, l’être humain a toujours le choix…

Petit roman qui m’a beaucoup questionné et remise en question. Il m’a également permis de me rendre compte de l’impact que la valorisation peut avoir sur l’enseignement (mon métier). du coup, aussitôt lu, aussitôt « mis en pratique ». Les résultats se font déjà sentir.

Cependant, j’aimerais pouvoir vérifier les données chiffrées et leur pertinence contenues à l’intérieur de l’ouvrage (notamment sur le pourcentage d’effet des médicaments dits « placebo »).

Si vous souhaitez acquérir cet ouvrage, rien de plus simple, cliquez sur le lien ci-dessous



Et vous ? Avez-vous lu cet ouvrage ? Qu’en avez-vous pensé ?