Bonsoir Joli Monde ! 

Je suis un peu en retard pour le Projet52 d’aujourd’hui, mais le weekend de 4 jours (si, si, je vous assure) a été un peu mouvementé. Du coup, je n’ai pas eu le temps de me poser avant maintenant pour publier ce petit article.

Photographie prise par Maxf92
Lons le Saunier
Caractéristiques technique
Nikon Coolpix L330 (bridge tout automatique)
Réglages : 6 mm – F/3.4 – 1/160e s. – ISO 80

A chacun son histoire 

Il y a autant d’histoires à travers une photo que de personnes qui la regardent. Chaque spectateur se construira un récit en fonction de ses croyances, de son vécu, de ses propres valeurs… Vous ne me croyez pas ? Faisons ensemble un petit exercice et prenons en exemple le cliché ci-dessus.

A première vue, un mur de pierres. Jusque là, rien de très original… Mais si l’on s’en approche d’un peu plus près ? Peut-être serez-vous séduit par ce panel de couleurs et par la cohérence qu’elles ont toutes, malgré leurs différences, les unes avec les autres. Peut-être que ce qui vous attirera dans cette image, c’est la rigueur qui en émane. Des pierres, rectilignes, posées les unes sur les autres, dans un exercice rigoureux pour donner un édifice solide. Ou encore ne verrez-vous rien dans ce cliché qui n’évoquera ou ne provoquera en vous une quelconque émotion.

Convaincu par ce petit exercice ? Alors à moi de partager avec vous ma vision des choses…

Bien plus qu’un mur, une vie constituée…

J’ai tout d’abord été frappée par les couleurs. Des couleurs orangées, tout en nuances. Des couleurs chaudes, synonymes de vie. Ce qui m’a ensuite frappé dans ce cliché, c’est l’impossibilité de savoir où commence ce mur et où il se termine. Monte-t-il jusqu’aux étoiles ? Ou simplement à hauteur de genoux ? La troisième chose, c’est la forme de ces pierres ; droites, rectangulaires, pleines de rigueur, mais parsemées ça et là de végétaux indomptables, établissant leur demeure où bon leur semble.

D’une multitude d’épreuves…

Ce mur, c’est un peu la métaphore que je me fais de la vie. Une vie que l’on s’efforce de construire pour qu’elle tienne droite. Brique après brique, étage après étage.

Mais certaines de ces pierres ont tendance à s’abîmer, à se fendre. Parfois même, l’une d’entre elles tombe et il faut la remplacer pour empêcher le mur de s’écrouler. Quelle plus belle image que celle-ci pour représenter les épreuve qui parcourent notre construction ? Des épreuves qui nous forcent à nous relever, à nous reconstruire sans cesse.

De rencontres variées…

Mais la vie, c’est aussi des nuances de couleurs. Parce que la vie dans couleur serait fade, les couleurs de ce mur sont un peu comme les rencontres de notre vie. Autant de nuances que de rencontres uniques. Des rencontres qui colorent nos journées, pour finalement former cet ensemble propre à chacun.

D’imprévus constructifs…

Venons-en à ces petites touches de végétaux, apparaissant au gré de leurs envies. Sans logique aucune. Une simple prédisposition suffit… Ces plantes imprévisibles, qui s’accrochent à tout ce qu’elles touchent, sont les imprévus de notre existence. Bons ou mauvais, ces imprévus nous permettent de nous construire, de grandir. Parfois même de réaliser nos rêves. Pour que ces imprévus induisent en nous des changements, des évolutions, fassent de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Nous avons souvent tendance à vouloir nous débarrasser de ces indésirables, sans forcément comprendre qu’ils représentent la touche d’authenticité de notre vie. Ce qui fait qu’elle est unique et bien différente de celle de notre voisin.

D’amour… moteur essentiel

Pour finir, je voudrais m’attarder sur un détail infime de cette photo, détail qui  a pourtant un rôle essentiel? Le ciment qui permet aux pierres d’être maintenues les unes avec les autres. Ce liant sans qui ce mur – notre vie – s’effondrerait. Ce ciment, ce sont les personnes chères à nos yeux qui nous permettent jours après jour d’avancer. il est ce qui permet à ce mur de grandir, de se développer. Il faut cependant en prendre soin. L’entretenir en permanence pour ne pas qu’il s’effrite. N’oubliez pas que si votre ciment est constitué de personnes à qui vous tenez, vous constituez aussi le ciment de plusieurs autres vies.

Prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres. Voilà un peu le message que cette photo m’inspire. Rêver en grand, pour bâtir jour après jour l’édifice de notre vie. Réaliser ses rêves, quitte à changer certaines pierres, de temps en temps… C’est peut-être cela le prix d’une vie heureuse…

 

Et vous ? Que vous inspire cette photographie ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires.