Bonjour Joli Monde ! 

Troisième semaine du projet52. Photographie un peu différente de celles que fait d’habitude mon cher et tendre. J’avoue être tombée amoureuse de cette photo. Je ne sais pas pourquoi, mais elle m’inspire. Elle m’envoûte. Cette photo fait tournoyer mon esprit. Et malgré tout cela, il m’a été difficile de trouver l’inspiration nécessaire pour mettre ma petite histoire en mots. Comme si ceux-ci ne voulaient pas sortir, chose qui m’arrive très rarement.

Cliché pris par Maxf92
Petites caractéristiques techniques
Nikon D3200 300mm F/5.6 – 1/200e – ISO 800

Elle cligna des yeux et regarda autour d’elle. Impossible de se rappeler l’endroit où elle se trouvait. Ses yeux mirent du temps à s’habituer à cette luminosité bleuâtre et intense. Pouvait-elle bouger la tête ? Il fallait qu’elle essaye. Tournant le cou sur sa droite, elle s’aperçut qu’elle était en état de marche. Elle ressentait les moindres parcelles de son corps. Pourtant, celles-ci n’étaient ni douloureuses, ni engourdies. Toutefois, une sensation étrange parcourait chaque centimètre de son corps.

Elle devait être allongée. Fermant les yeux, elle prit une profonde inspiration avant de s’asseoir au bord du lit. Les murs qui l’entouraient étaient d’un blanc immaculé. En outre, pas de meuble, pas de fenêtre, pas de porte. Toutefois, un détail retint son attention. Un petit bruit qui ressemblait à s’y méprendre à celui d’une goutte qui tombe, à intervalle régulier.  Clip. Clap. Clop. Seul ce bruit semblait donner vie à cette pièce. Elle regarda autour d’elle afin de voir d’où il venait et fut surprise de ne découvrir aucun point d’eau. Elle regarda alors le plafond. A priori, rien ne semblait en couler. C’était un petit bruit enivrant, apaisant. En effet, elle aurait voulu se laisser emporter par cette sonorité qui semblait l’emmener dans un tourbillon d’émotions, mêlant calme et imagination.

Soudain, sa respiration se fit saccadée. En effet, elle avait du mal à respirer, comme si l’air lui manquait. Elle regarda autour d’elle en espérant comprendre ce qui lui arrivait et se précipita contre le premier mur à sa portée, tentant désespérément de trouver une issue. L’air venait à manquer, elle sentait que son cerveau commençait à s’engourdir. Sa vue se troubla, son corps s’affaiblit.

Clip. Clap. Clop

Le souffle de la vie remplit ses poumons de façon brutale. Alors qu’elle pensait sa fin proche, elle sursauta, ses yeux s’ouvrirent et elle se redressa sur son lit. D’abord elle tendit l’oreille, puis elle comprit… Clip. Clap. Clop. Le robinet de la salle de bain fuyait encore… Elle se rallongea dans son lit. Tout cela n’était qu’un simple rêve…

Et vous ? Que vous inspire cette photographie ?
Projet52 #1Projet52 #2