Bonsoir Joli Monde,

Lorsque l’on me propose une étendue d’eau, que ce soit piscine, mer, océan ou même lac, je me sens comme un poisson dans l’eau et j’accours. Alors vous imaginez bien ma satisfaction lorsque, fin avril,  on m’a proposé une petite escapade en Camargue, au Grau du Roi plus précisément.

C’est une région que j’adore, pour ses grandes étendues de plage désertique le matin, pour ses paysages à couper le souffle (sérieusement, cette eau rose près des salins d’Aigues-Mortes, c’est juste magique), pour le calme qui y règne malgré les touristes (ce n’est pas la même agitation qu’à Saint-Tropez par exemple). Du coup, j’ai emmené l’amoureux avec moi pour ces quelques jours. Pour quelques jours de calme, de repos, de découverte, de promenade à deux.

Nous avons eu de la chance. Le beau temps était globalement au rendez-vous, malgré, parfois, un vent important. L’eau était très fraîche, mais ce n’est pas pour autant que cela nous a empêché de nous baigner (mais quand même, 13°C… brrrrrr). L’appel de l’eau est toujours le plus fort !

Du coup, nous avons visité (même si je connaissais déjà, mais en compagnie de l’amoureux c’était mieux) le Grau du Roi et ses environs. Un de mes endroits « touristiques » préférés là bas est le Seaquarium. Cela me rappelle sûrement mes années tahitiennes, et me plonger dans cette faune marine me plait. Ce que j’apprécie au Seaquarium, ce sont leurs actions de sensibilisation à la protection de la vie marine, qui passe aussi par une éducation à la gestion des déchets sur les plages. L’entrée de la visite n’est pas donnée (13,90 euros) mais elle vaut le coup.

Nous nous sommes bien évidemment promenés dans les rues (certes touristiques) du Grau du Roi. Après une petite pause repas au Va Bene (qui est plutôt agréable hors saison) et une glace aux parfums improbables (barbapapa, nutella…) Chez Juliette, direction Aigues-Mortes.

Aigues-Mortes, outre ses superbes remparts, a une histoire particulièrement intéressante. Elle fut le premier port de Méditerranée, permettant ainsi des échanges commerciaux avec le reste du monde. Les salins, qui se visitent, permettent d’en apprendre un peu plus sur la valeur qu’avait le sel à cette époque. Nous n’avons pas eu le temps, cette fois-ci, de les visiter, mais le détour en vaut le coup. En été, les eaux sont réellement roses, ce qui est absolument sublime !

Nous avons visité les remparts d’Aigues-Mortes. Outre la petite balade (car vous devez parcourir le tour complet des remparts afin de pouvoir redescendre), il s’agit d’un parcours très ludique (beaucoup d’installations vidéos + audio-guide disponible) et enrichissant historiquement parlant. Le mois d’avril était parfait, pas beaucoup de touristes, donc la possibilité de prendre son temps durant la visite, de prendre des photos…

Trois jours… cela passe tellement vite. Nous aurions voulu en découvrir encore plus, mais nous sommes allés à l’essentiel. La Camargue est une région accessible à peu près à tous les budgets, et qui propose un certains nombre d’activités, au goût de chacun. En tout cas, si vous avez des questions concernant mon séjour, n’hésitez pas, je me ferai une joie d’y répondre.

Et vous ? Connaissez-vous la Camargue ?