Ces dernières semaines, j’ai pu voir fleurir sur la plupart des interfaces de mes consœurs blogueuses un certain nombre d’articles concernant leurs séjours à la montage, leurs virées à ski, à snowboard, leur amour pour la neige

Me concernant, c’est plutôt le contraire. J’ai très longtemps détesté la neige et les sports de glisse. Pourquoi ? Plusieurs raisons à cela.

La première a un lien direct avec les fameuses colonies de vacances hivernales. Aux sorties sur les pistes je préférais les jeux de société, les bons repas, les « boom »… C’est sûrement pour cela que je passais plus de temps sur les fesses lorsque je skiais que bel et bien debout sur mes skis. Mon coccyx s’en souviens comme si c’était hier… Je ne vais pas vous mentir : je détestais ça ! Cela doit faire près de 10 ans (si ce n’est plus) que je ne suis pas montée sur des skis.

La seconde raison concerne mes origines lyonnaises. En effet, à Lyon, dès lors qu’il tombe deux ou trois flocons, c’est la panique ! Les transports en commun sont perturbés (voir immobilisés, petite référence à ce fameux hiver 2010, je me souviens avoir dormi dans la structure dans laquelle j’étais en stage à l’époque, car je ne pouvais pas rentrer chez moi, faute de transports en commun), les automobilistes avancent au ralenti et les gens râlent…

Attention, ce n’est pas pour cela que je n’éprouve pas une profonde euphorie devant des paysages enneigés. D’ailleurs, mon voyage en Islande qui date de janvier 2015 est sans doute l’un des plus beaux voyages qu’il m’a été donné l’occasion de faire… Ces paysages sont majestueux. La nature reprend ses droits. Les sons sont atténués. J’ai ressenti durant ce voyage un profond sentiment de calme et de sérénité.

Enfin, telle n’est pas la question… Il y a peu, j’ai quitté mon agglo lyonnaise pour m’installer dans le Jura (le comble pour une citadine qui n’aime pas la neige, n’est-ce pas ?). Et comme je devais m’y attendre, il a bien entendu neigé. Premier sentiment : la panique… Et puis, à force de voir ce paysage habillé d’un beau manteau blanc, à force d’avoir l’occasion de faire des photos avec cette luminosité si particulière aux paysages enneigés, j’ai finis par l’aimer cette neige.

Bon, je n’irai pas sur les pistes demain, mais… c’est déjà un premier pas. Du coup, pour consolider un peu cet amour naissant, mon cher et tendre m’a proposé de shooter un petit look dans ces paysages enneigés. Je n’ai pas pu refuser…

En ressortent des photos d’une rare pureté et d’une rare luminosité… Ces photos reflètent ce sentiment d’apaisement, de calme qui me plait tant…

Mais parlons peu, parlons bien. Ce petit look, à la fois chaud et féminin (et oui, un des avantages du froid, c’est que l’on peut porter des collants et j’ADOOOOORE les collants).

Une petite touche de rouge à lèvres (un des fameux Rouge In Love de Lancôme) et une petite bague en argent avec trois grenats taillés, réalisée par mes soins, et le tour est joué !

 

Robe grise et violette – Grain de Malice (une vingtaine d’€)
Collants noir à strass – Primark (3,50 €)
Bottines en cuir – Monoprix (20 € soldées à -70%)
Manteau en polaire – Friperie (5 €)

Cette petite robe date d’il y a deux ou trois saisons déjà, mais je ne m’en lasse pas.

Les collants viennent de chez Primark. Noirs pour la sobriété, mais les strass apportent le petit plus de fantaisie. De plus, ils sont bien opaques et ne bougent pas au lavage.

Ces petites bottines en cuir sont ultra-confortables. Si bien que j’ai le même modèle en bordeaux. Achetées chez Monoprix, en solde.

Ce manteau en polaire est chaud, confortable (cocooning) et élégant. Je l’ai trouvé dans une friperie pour la modique somme de 5 euros.